Statistiques erronées,  l’OMS première responsable

Le partage est disponible

– Le nombre de cas réels est grossièrement sous-estimé (il y en aurait entre 50 et 80 fois plus que de cas officiels recensés)

 – Le nombre de morts réels est à l’inverse grossièrement surestimé (il y a énormément de morts qui sont seulement “attribués” au coronavirus, sans aucune confirmation médicale)

  = Le taux de mortalité réel est donc celui d’une grippe pandémique, voire même saisonnière: entre 1 pour mille et 3 pour mille !

Tout cela nous montre que, comme le disait Lord Disraeli, La statistique est la forme moderne du mensonge

Un siècle plus tard, Churchill ajoutait: Je ne crois aux statistiques que lorsque je les ai moi-même falsifiées“.

    Se pose dès lors une question tout à fait fondamentale. Compte tenu des atteintes d’une gravité exceptionnelle qui sont portées à l’Etat de droit, à l’économie, aux entreprises et aux libertés publiques, le dérèglement mondial auquel nous assistons est-il seulement le fruit d’une folie collective contemporaine encouragée par les médias (et certains groupes de pression), ou bien une tentative délibérée de certaines oligarchies de provoquer une terreur mondiale afin de parvenir à certains résultats: Vaccin obligatoire à l’échelle planétaire ? Crise financière globale en vue d’un “reset” monétaire pour annuler la dette des Etats en faillite ? Tentative de mettre en place un contrôle policier total des populations ?

    Pour répondre à ces questions parfaitement spéculatives mais néanmoins pertinentes, déterminer l’origine naturelle ou au contraire artificielle du coronavirus est la première piste à suivre. Il y a en effet trois hypothèses envisageables:

    1) Le virus est naturel et il est apparu par hasard sur un marché insalubre de Wuhan. Alors l’épidémie a servi d’aubaine à certains groupes d’influence mondiaux: OMS, Imperial College, Fondation Bill Gates, etc.

    2) Le virus est artificiel et il est accidentellement sorti du laboratoire P4 de Wuhan situé à 1600 mètres de ce marché. C’est la thèse du “Tchernobyl chinois”. Là encore, même effet d’aubaine pour certains oligarques mondiaux qui s’engouffrent dans la brèche. C’est la thèse qui me paraissait la plus probable jusqu’à maintenant…

    3) Le virus est non seulement artificiel, mais encore il a été volontairement répandu dans la nature et dans l’environnement insalubre du labo P4 par des gens organisés et malveillants, poursuivant des buts précis. Ce serait alors une forme astucieuse de guerre bactériologique, menée avec la complicité active des organismes douteux que j’ai cités, et qui présenterait l’immense avantage de faire peu de morts. Les auteurs de cet acte de terrorisme très élaboré seraient des adeptes de Sun Tzu qui écrivait: “Avant même que je n’ensanglante ma lame, l’ennemi s’était rendu” et aussi: “celui qui est maître de la peur chez l’ennemi est maître de la victoire”.

    Une chose aussi doit être relevée: cette nouvelle panique mondiale tend à remplacer la Grande Peur du réchauffement climatique qui commençait à s’essouffler sérieusement auprès des opinions publiques de plus en plus blasées et sceptiques, voire carrément goguenardes…Ici, on peut enfin mettre en scène des morts, des vrais !

 

Professeur Olivier TOURNAFOND

Volontaire d’Honneur

Membre du Gouvernement de Relève nationale

 

Pour en savoir plus

Radio Courtoisie

Samedi 25 avril 2020 de 18 H 00 à 21 H 00 et lundi 27 avril de 07 H 30 à 10 H 30

Libre Journal de la plus Grande France dirigé par Nicolas STOQUER

Thème : Coronavirus, de la défaite à l’esclavage ? 

Accueil Radio Courtoisie

 

 

Comments: 52

Laisser un commentaire