Non à la dictature de l’esprit

Le partage est disponible

Les libertés d’opinion et d’expression sont des biens précieux.

Je viens d’avoir ma chaîne vidéo You tube (plus de 3600 abonnés et plus de 1 200 000 vues) censurée pour 3 mois, pour la raison d’avoir publié, il y a plus d’un mois, cette vidéo extraite elle-même d’une vidéo diffusée sur le réseau You tube (donc non censurée puis qu’accessible à l’époque, et d’ailleurs toujours accessible).

Son titre était : « Pour une hétérosexuelle pride : renversons les valeurs inversées ».

J’en ai contesté la forme auprès de ce site Web, au motif suivant : « inégalité de traitement manifeste, plaidable devant les tribunaux ». Par ailleurs les considérants ne m’ont pas été communiqués et donc n’ont pas pu être l’objet d’un débat contradictoire à charge/à décharge. J’ai toutefois essayé de les imaginer et de les réfuter un par un. A commencer par les renvois aux textes sur l’injure publique et les incitations à la haine et à la violence.

Pour toute réponse, voici le courriel que j’ai reçu : « Pour nous permettre de traiter votre demande dans les plus brefs délais, nous vous conseillons d’envoyer votre demande de retrait pour atteinte aux droits d’auteur via notre formulaire Web. », lequel a donné lieu à une réponse immédiate, facilement contre-argumentable connaissant en tant qu’auteur la législation sur le sujet.

Le nouveau « mail » que j’ai reçu est le suivant : « Votre compte YouTube a été suspendu, car nous avons établi que l’activité lui étant associée n’est pas conforme au Règlement de la communauté, qui interdit le spam, l’escroquerie et le détournement de clics sur notre site. Cependant, votre compte n’a pas été résilié en raison de réclamations pour atteinte aux droits d’auteur. »

Après étude du sens ces mots employés, ne trouvant aucun lien avec le contenu de la vidéo mise en ligne, j’ai demandé quelques explications accompagnées d’illustrations concrètes.

Sans que ne me soit apportée aucune justification, 4 jours après, le site You tube a cru bon de me faire savoir qu’il supprimait le contenu d’une mes vidéos, vieille d’il y a 4 ans :   CORRIDA, Passes de Muleta à genoux et série de “Véroniques” enchaînées, faisant partie d’un ensemble relatant un spectacle de tauromachie auquel j’avais assisté. J’ignorais jusqu’à ce jour que les images de corridas étaient interdites !

J’ajoute qu’il y a un peu plus d’un an, ma chaîne avait déjà été censurée pour 3 jours à la suite de la diffusion de statistiques sur « les avancées de l’Islam dans le monde, en Europe et en France » ; j’étais bien naïf à l’époque, ignorant que certaines données étaient bannies de publication, d‘autant plus que j’avais bien spécifié que, ne pouvant en vérifier la validité de l’ensemble, j’attendais de mes lecteurs d’éventuelles corrections !

PROTESTONS CONTRE TOUTES CES LOIS LIBERTICIDES ET LEVONS-NOUS EN MASSE POUR NOUS ÉVITER LES MONDES QUE NOUS ONT PROMIS ALDOUS HUXLEY ET GEORGE ORWELL.  

 

Patrick VERRO

Comments: 26

Laisser un commentaire