L’heure du déconfinement ?

Le partage est disponible

Les « guignols de l’info » qui ce sont produit sur les chaînes de télé ce jeudi après midi non seulement n’étaient pas drôles, mais jouaient leur pantomime sans conviction, certains butant même sur les mots du prompteur. Qu’avons-nous appris que nous ne savions déjà ? Les français ne sont pas des enfants demeurés, ils savent très bien quelles sont les mesures de protection à prendre, mais les mêmes qui serinent la leçon en disant qu’elles sont obligatoires sous peine d’amande, non seulement leur ont refusé ces moyens de protection et de détection il y à deux mois, mais leur disaient qu’ils étaient inutiles !

J’ai beaucoup apprécié la carte en vert qui concernait les disponibilités des moyens de tests, mais ce ministre s’est bien gardé de donner le nombre de tests réellement disponibles et n’a toujours pas compris la nécessité pourtant évidente d’un dépistage systématique de la population : on se demande où nos gouvernants vont pécher leurs « conseils » ? Ce qui apparait clairement dans leur discours c’est que rien n’est prêt sauf les carnets de contraventions. L’État a besoin d’argent !

Plages et forêts sont interdites mais on pourra les autoriser si quelqu’un veut en prendre la responsabilité. Il est évident que le métro, les trains et autres transports collectifs sont bien moins sujets à contagion que les massifs forestiers ou les campagnes ! La ministre des transports a affirmé que très rapidement elle ferait assurer 75% du trafic des transports en commun. Doit-on comprendre qu’ils pourront absorber 75% du nombre de voyageurs habituels, ou qu’avec les règles de distanciations sanitaires qui sont exigées, soit pas tout à fait 4m² par personne, ils ne pourront prendre en charge que 19% du volume de voyageurs ? Cela expliquerait l’annonce des fermetures arbitraires de gares ou de stations du ministre de l’intérieur qui prévoit 20000 policiers supplémentaires pour le maintien de l’ordre !

Le numéro du ministre de l’éducation était une piètre tentative de jonglerie : On rouvre progressivement les écoles…mais pas plus de 15 enfants par classe. Comme les classes sont habituellement de 30 élèves il faut doubler les locaux ! Mais non, car les enfants, comme les professeurs, ne sont pas tenus de reprendre le travail : droit de réserve ! Les parents ne sont pas stupides et n’ignorent pas que c’est en milieu scolaire que les dangers de contagions sont les plus grands et où les « gestes de précautions » sont difficilement suivis. Donc faute de professeurs ou d’élèves, ou des deux, il est impossible de reprendre les cours !

Ce qui va rouvrir le 11 mai, c’est une colossale garderie pour que les parents n’aient pas d’excuse pour ne pas reprendre le travail. Il n’y aura pas de 3ème trimestre cette année. Après le jongleur nous avons eu droit à l’illusionniste de service : Il faut reprendre le travail à tout prix MAIS en toute sécurité. Les grosses têtes qui ont pondu les règles à appliquer dans les entreprises de production ignorent totalement comment fonctionnent ces entreprises et leurs propositions, quand ce ne sont pas des dictats, sont abscons car pratiquement inapplicables dans la réalité.

Le rideau est retombé et on a presque honte que ceux qui dirigent notre pauvre patrie soient aussi nuls, aussi vains, aussi arrogants, alors que ce sont eux qui par leurs incompétences criminelles, leurs mensonges, leurs légèretés sont la cause des maux que nous subissons. On se demande comment 35% de la population peut encore faire confiance à de tels lamentables individus.

 

Michel ROGER

Comments: 40

Laisser un commentaire