Les pitreries d’Emmanuel

Le partage est disponible

À l’occasion d’un déplacement en Bretagne jeudi, Emmanuel Macron a livré une charge contre « le nationalisme qui renaît, la frontière fermée que certains proposent » et ceux qui « trahissent même l’asile… »

« Vous les voyez monter, comme une lèpre, un peu partout en Europe, dans des pays où nous pensions que c’était impossible de les voir réapparaître ».

Visant notamment l’Italie, le chef de l’État a fustigé les patriotes en Europe et n’a pas oublié d’attaquer les « donneurs de leçons » qui critiquent sa politique migratoire.

Propulsé aux plus hautes fonctions avec la bienveillance et le soutien des groupes de pressions financiers apatrides, notre Emmanuel fait le boulot de déconstruction nationale pour lequel il a été mis en place.

Pour bien terminer sa journée et fidèle à ses convictions, après avoir annoncé durant sa campagne qu’il n’y avait pas de culture Française, personne ne s’étonnera qu’il ait livré jeudi soir, l’Elysée, le symbole même de l’Etat, à des troupes de pseudo-artistes ridiculisant ainsi la Nation toute entière aux yeux des observateurs internationaux.

Imaginez, au regard de la vidéo ci-dessous, la surprise d’un dirigeant Russe ou Chinois et l’idée qu’il se fera désormais de la France macronisée, cette France donneuse de leçon et incapable  d’assurer sa sécurité intérieure ou de défendre sa culture deux fois millénaire sur son propre sol…

Comments: 31

Laisser un commentaire