La véritable histoire des VPF

Le partage est disponible

La Création

En 2015, un groupe de patriotes issus d’horizons divers, inquiets de l’évolution du pays en raison du manque de clairvoyance et de courage politique face à une immigration de culture différente, non contrôlée, massive et devenue de peuplement, et déçus des partis politiques trop souvent préoccupés par les scrutins successifs et les parcours personnels, décident de mettre sur pied les Volontaires Pour la France.

Cette organisation n’aura pas vocation électorale mais aura pour double mission, d’une part, de défendre l’identité nationale et de lutter contre l’islamisation du pays, d’autre part, de dénoncer la confiscation du pouvoir populaire par des groupes de pressions internationaux.

En 2016, deux personnalités sont sollicitées pour en prendre la présidence. Ivan BLOT, ancien député français et européen, ancien haut fonctionnaire du ministère de l’Intérieur et chargé de cours à l’université de Moscou. Le Général Antoine MARTINEZ, officier général de l’armée de l’air, spécialiste du renseignement, président du comité de soutien du Général PIQUEMAL. Les statuts de l’organisation sont déposés, c’est la naissance officielle du mouvement.

L’affaire d’Elne

Juillet 2017 – Elne, commune du Roussillon de 8500 âmes. Harcelée par un voisinage hostile, la famille LESTEVEN a dû fuir la cité « les abricotiers » laissant derrière elle toute sa vie, affaires personnelles, meubles, souvenirs. Au regard des menaces proférées, entre autres, par certains membres d’une association communautaire locale, le retour sur les lieux est devenu particulièrement risqué.

Afin de récupérer un certain nombre de biens, il est demandé au maire de la commune de bien vouloir sécuriser l’opération, ce qu’il refuse. Devant la complicité de ce triste élu, ce sont les Volontaires Pour la France du secteur qui viennent prêter main forte à la famille, sécuriser le déménagement et aider financièrement la famille à se réinstaller.

Dès lors, parallèlement à leur volonté d’influence politique (politis – la vie de la vie de la cité), les VPF comprennent la nécessité de favoriser au sein de l’organisation, cette capacité pour les patriotes de réagir collectivement aux situations difficiles ou conflictuelles à venir.

La rupture

Octobre 2017 – Après le succès de la convention nationale organisée en mai 2017, une poignée de cadres décide, après l’exclusion de deux membres du comité de pilotage, de les suivre et quitte le mouvement pour fonder une structure dissidente, AFO, rompant avec la volonté de l’organisation de respecter les lois. L’immense majorité des membres reste cependant fidèle aux VPF et à ses statuts.

Cette scission conduira à l’arrestation par les services de police, d’une dizaine de personnes soupçonnées de velléités terroristes. Cette affaire confirmera la justesse de la ligne de l’organisation inscrite dans ses statuts. Fermeté de nos engagements patriotes dans le respect exclusif des lois de la République.

L’objectif des VPF

Forts de ces expériences et de fondamentaux solides, les VPF ambitionnent de devenir un mouvement de large rassemblement, non électoral, capable, tout à la fois de promouvoir ses idées patriotiques, de préparer la nécessaire alternative au système catastrophique actuel et aussi d’apporter à ses membres les connaissances et les réseaux qui leur permettront de faire face aux dangers qui s’annoncent, engendrés par quarante années de lâcheté et de renoncements.

Influence et Résistance !

Comments: 22

Laisser un commentaire