La vaccination pour tous ?

Le partage est disponible

Que penser d’une campagne de vaccination mondiale ?

Par le docteur Jean Claude HOUDRET

Spécialiste en médecine générale et en médecines naturelles

Spécialiste « Santé VPF »

– – –

Pour répondre à cette question que l’on me pose il faut d’abord éclaircir la situation.

Qu’est-ce qu’une vaccination ?

C’est l’administration d’un produit (le vaccin) a un être vivant en général par voie d’injection sous-cutanée Le vaccin stimule le système immunitaire du receveur afin de provoquer une réponse immunitaire spécifique contre l’antigène vaccinal.

Par la vaccination on provoque une infection très atténuée de l’organisme afin d’entraîner une réaction immunitaire qui reste présente dans l’organisme pendant sa vie entière sous réserve de rappels éventuels.

La vaccination a permis d’éradiquer la variole et de réduire drastiquement les risques de poliomyélite, de diphtérie, de tétanos, de coqueluche et surtout de tuberculose.

On s’accorde à considérer le médecin anglais Édward Jenner comme le père de la vaccination (variole 1796) mais il semble que cette technique ait été pratiquée plusieurs siècles auparavant en particulier en Chine.

C’est Pasteur qui a définitivement couronné cette méthode en pratiquant la vaccination contre la rage (1885).

Il faut distinguer deux types de vaccinations:

– la vaccination préventive qui vise à stimuler les défenses naturelles de l’organisme contre une maladie spécifique éventuellement à venir.

– la vaccination thérapeutique ou immunothérapie qui vise à aider l’organisme de personnes déjà infectées à lutter contre la maladie en stimulant les défenses immunitaires.

Sur le plan mondial.

Il est indéniable que la vaccination a permis d’éradiquer complètement la variole et de rendre rare la poliomyélite et la diphtérie, le tétanos et la coqueluche.

De même, là il a été pratiqué systématiquement le BCG a permis une amélioration très nette du nombre de cas de tuberculose.

Effets indésirables.

Ces effets indésirables sont différents suivant les types de vaccin, les modes d’administrations (injectable ou pas), la nature du solvant et la présence d’adjuvants et de conservateurs.

Il est courant d’observer de la fièvre et une inflammation locale au point d’injection ce qui est sans gravité en revanche il est très rarement possible (1 à 10 par millions) d’observer un choc anaphylactique qui peut être mortel.

-Variole : n’est plus pratiqué car la maladie est éradiqué depuis 1977

-BCG : ostéites (1 sur 20 à 30 000), Becégites réaction inflammatoire dans la zone d’injection généralement sans gravité

-DTCOQ : encéphalites aiguës troubles neurologiques.

-Poliomyélite : risque de paralysies en cas de lots défectueux

-Rougeole, Rubéole et Oreillons: cette vaccination a été accusée de causer l’autisme mais cette accusation a été récusée depuis 2015.

Il y a un risque (1 sur 30 000) de diminution des plaquettes sanguines liée à l’antigène rougeole et de méningite bénigne liée à l’antigène oreillons.

-Hépatite B : risques rares de manifestations allergiques cutanées et articulaires.

-Fièvre jaune : poussée fébrile vers le 6ème jour post vaccinal avec courbatures, allergie cutanée et encéphalite (2 à 6 par millions)

La situation actuelle des vaccinations dans le monde.

En France 11 vaccins sont obligatoires depuis peu de temps mais en Europe sur 30 pays 16 n’ont aucune vaccination obligatoire, 14 ont une vaccination obligatoire et 3 ou 4 ont plus de 10 vaccinations obligatoires.

C’est en France que la défiance à l’égard des vaccins et la plus forte (45% des français), de même 20% des français estiment que les vaccins ne sont pas efficaces.

Que penser ?

A l’heure où l’OMS prône la généralisation des vaccins au monde entier et où l’OMS et soupçonnée d’agir pour le compte des laboratoires fabriquant des vaccins, eux même sous l’influence d’énormes groupes financiers (big pharma) on peut se poser des questions.

Les rumeurs les plus folles circulent sur la récente épidémie de coronavirus :

– le virus aurait été fabriqué en Chine, de toutes pièces pour provoquer une épidémie débouchant à terme sur la commercialisation de plusieurs dizaines de milliards de doses de vaccins

-Soros et Bill Gates seraient à l’origine de cette combinaison machiavélique

Et encore beaucoup d’autres rumeurs diverses et sans preuve certaine.

Les vaccinations successives contre la grippe ont montrées les limites de l’efficacité et aussi la nécessité de faire chaque année un nouveau vaccin puisque chaque année il y a un nouveau virus; or il faut environ une année pour fabriquée le vaccin.

On a donc un vaccin contre la grippe de l’année passée et pas de l’année en cours.

Ce vaccin donne quand même une légère immunité de groupe de la famille virus car même si les virus sont différents ils font quand même parti de la même famille.

Conclusion : Je pense qu’il en est de même pour le coronavirus du Covid 19 et que dans les temps à venir il est tout à fait possible que la race humaine soit à nouveau agressée par l’un des 20 ou 30 coronavirus en circulation ou par la mutation du Covid 19.

Dans ces conditions je pense que le vaccin qui sera fabriqué dans 8 à 10 mois sera peut être efficace sur le coronavirus de l’épidémie actuelle mais pas forcément sur les épidémies à venir.

En revanche les bénéfices colossaux seront bien encaissés sur les comptes de big pharma.

Je ne me ferais pas vacciner mais je vous engage à acheter des actions de Sanofi et Bayer.

Comments: 22

Laisser un commentaire