La coalition anti-Salvini en voie d’écroulement

Le partage est disponible

Le ministre de l’éducation nationale italien, Fioramonti, vient d’annoncer sa démission du gouvernement. Officiellement, c’est le manque de crédits qui provoque son départ. En fait, c’est la mésentente au sein de la coalition brinquebalante au pouvoir depuis 3 mois qui l’a poussé au retrait, histoire de se repositionner politiquement sur une planche plus solide…

Petit rappel des faits. Face à la montée en puissance de Salvini, suite aux élections européennes, le mouvement 5 stelle s’était tourné vers le PD (parti de centre gauche de Renzi) pour se maintenir au pouvoir et empêcher de nouvelles élections. Sauf que 5S et PD, c’est l’alliance de la carpe et du lapin, que seule la hantise de la Lega peut maintenir ensemble. Depuis 3 mois qu’ils gouvernent de concert, les tiraillements s’amplifient, c’est la tension permanente au sommet de l’Etat.

L’immigration de masse, jugulée durant un an quand Salvini était ministre de l’intérieur, a repris de plus belle. La délinquance, descendue au plus bas en 2018, remonte. Et l’endettement repart à la hausse… Du coup, La cote de Salvini atteint les sommets dans les sondages, et les récentes élections partielles en Ombrie le démontrent : la Ligue a rassemblé 55 % des voix en octobre dernier, dans cette région communiste depuis 1945 ! La Lega pointe à 38 % dans les sondages, ce qui lui assurerait une majorité absolue, à elle seule, en cas d’élections anticipées. Du jamais vu depuis 1945 ! 

Alors Fioramonti préfère ne pas s’enfermer dans une posture purement défensive face à l’opinion publique, stratégie perdue d’avance vu la popularité du leader populiste. Il risque fort de ne pas être le seul. Gageons que dans les semaines à venir, de plus en plus de soutiens de ce pouvoir quitterons le radeau en passe de sombrer.

La démission du ministre de l’éducation sera certainement le début du chant du cygne d’une coalition vouée, depuis ses débuts, à un cuisant échec.

 

Olivier PIACENTINI

Comments: 11

Laisser un commentaire