JOHNSON 1ER, King of Brexit, pourfendeur de l’UE !

Le partage est disponible

Nous vivons aujourd’hui un événement de portée historique, naturellement boudé, ou minimisé par les médias officiels Français. Il suffit de voir la mine défaite des journalistes de France Info annonçant la nouvelle pour comprendre son importance.

La victoire de Johnson est écrasante, avec 368 députés sur 650 pour son seul parti. Rappelons que c’est lui qui avait convoqué ces élections pour écarter les députés pro « Remain » qui faisaient obstruction depuis trois ans à la chambre des communes. Ces élections ont donc valeur de plébiscite sur deux questions :

Le Brexit, mais aussi l’autorité de Boris Johnson pour le conduire, lui qui avait été nommé Premier Minsitre suite à la démission de Théresa May, sans avoir subi le verdict des urnes.  Cela signifie que le Brexit aura lieu prochainement, probablement le 31 janvier.

Enfin, la volonté du peuple clairement exprimée va se réaliser, en dépit des eurocrates qui méprisent le peuple, ne respectent le suffrage universel que quand il va dans leur sens. En quatre mois, Johnson aura su déjouer tous les pièges que des députés anti Brexit, nombreux jusque dans son propre camp, et acharnés à faire de l’obstruction pour enfermer malgré lui le peuple anglais dans l’UE, tendent depuis maintenant trois ans.

Car tout aura été tenté pour empêcher le Brexit, dans les médias, à Bruxelles, à la Chambre des Communes, à la City, dans les rues de Londres… Sauf que les Britanniques ne veulent plus de cette UE qui les entrave, les contraint, corsète leur souveraineté. Et quand les Britanniques disent non, c’est non, l’histoire nous a déjà démontré leur volonté farouche d’indépendance et leur capacité de résistance exceptionnelle. Et c’est Johnson, que les médias ont caricaturé en excentrique, loufoque, velléitaire et peu sérieux, qui a fini par faire triompher la volonté du peuple, clairement exprimée en 2016, lors du référendum, puis à nouveau lors des élections européennes de mai dernier. Johnson aujourd’hui se pare des attributs de l’homme providentiel,  celui qui va mener à bien la volonté du peuple contre Bruxelles. Quand on songe qu’il y a quelques semaines à peine, les médias officiels ne cessaient de parler des prétendus regrets des britanniques, abusés par des charlatans, prêts à revenir sur leur décision de 2016…

Je vois même bien au-delà du Brexit. Si l’on a à ce point mis les bâtons dans les roues du peuple Britannique, si Bruxelles veut infliger un Brexit punitif, dissuasif, si l’on a à ce point dénigré, voire diffamé Johnson, ce n’est pas pour rien. C’est parce la Grande Bretagne allume la mèche qui finira par faire exploser cette UE brinquebalante, qui ne tient que par le mensonge, la contrainte, la manipulation, la propagande, l’esprit de compromission de nos élites.

Quand les peuples Européens se rendront compte, dans un délai assez court je le pense, que la Grande Bretagne, loin de s’écrouler, s’épanouira loin de l’UE, à l’instar de la Suisse et de la Norvège, c’est toute l’usine à gaz qui s’écroulera comme un château de cartes.

 

Olivier PIACENTINI

Comments: 16

Laisser un commentaire