Huit mois de prison ferme pour excès de vitesse

Le partage est disponible

Olivier Piacentini, 49 ans, chef d’entreprise et essayiste avait été condamné, il y a plus de 2 ans, par le tribunal de grande instance de Créteil, à huit mois de prison ferme pour excès de vitesse et conduite sans permis.

Sans aucun aménagement de peine, il a été subitement jeté en prison à Fresnes, mercredi 14 novembre par le procureur de Créteil.

Le lendemain, c’est-à-dire hier, jeudi 15 novembre, le tribunal de Brest a relaxé un individu qui avait essayé de brûler vifs des pompiers et des policiers. Comprenne qui pourra !

Un comité pour la libération d’Olivier Piacentini vient d’être constitué sous la présidence de Nicolas Stoquer qui exige la libération immédiate de cet automobiliste sans nul passé judiciaire.

La première responsabilité d’un État est de garantir la paix civile et de protéger ses ressortissants des authentiques délinquants. Le Comité constate qu’en droit français, seuls les automobilistes sont susceptibles d’être poursuivis et condamnés pour des faits délictueux sans qu’un quelconque préjudice n’ait été causé ni au détriment d’une victime, ni de la collectivité, ni même qu’un quelconque dégât matériel ne soit à déplorer.

 

Comments: 10

Laisser un commentaire