Face-à-face Zemmour / Bauer

Le partage est disponible

Face-à-face Zemmour / Bauer : Bauer plaide coupable au nom de la gauche et de la maçonnerie sur la sécurité.

Homme de gauche revendiqué, ex-grand maitre du Grand Orient de France, Alain Bauer est aussi expert connu, reconnu et respecté en questions de sécurité. Le débat avec Zemmour sur CNews était très attendu, surtout à gauche : avec un adversaire de cette qualité, Zemmour n’avait qu’à bien se tenir, on allait enfin voir ce qu’on allait voir, il allait finir par rendre gorge des humiliations qu’il inflige régulièrement aux pontes de la bien-pensance.

Bauer a reconnu d’emblée sa proximité de toujours avec la gauche tendance Rocard, et bien entendu sa fidélité à la maçonnerie, dont il a même rappelé avec finesse les origines premières, ces corporations d’artisans qui combattaient l’Église pour des questions de paiement des travaux publics sous l’Ancien Régime… Mais surprise, il est vite apparu que les deux, loin de s’écharper, se trouvaient à l’unisson sur à peu-près tout, se livraient à un échange à fleurets mouchetés, sur quelques détails historiques et sur la part essentielle ou non de la maçonnerie dans les fondements de la République laïque, et dans sa faillite actuelle. D’entrée Bauer pose les bases, avec des chiffres que l’on ne pourra lui contester : le niveau réel et mesuré des violences en France avait atteint un plancher en 2012, il a battu un record en 2019 depuis 1972 que l’on dispose de statistiques fiables. Ceci posé ainsi, comment ne pas interpréter cet énoncé comme le verdict d’une immense faillite de la gauche ? Et Zemmour de surenchérir, insistant sur les 120 attaques au couteau par jour que l’on dénombre en France, remmuant ainsi le “couteau dans la plaie” (pardon pour cette facilité) sur l’immigration maghrébine, particulièrement concernée par ce genre d’agressions.

Bauer n’a pas nié les problèmes dus à la surreprésentation de l’Islam en France, donc à la nocivité de l’immigration de masse. “Le diagnostic est le même, le remède sera plus nuancé”, a-t-il rétorqué à Zemmour : mais à part quelques détails d’ordre “techniques”, Bauer a reconnu la faillite de la justice, et surtout de cette laïcité qui au lieu de s’imposer à l’Islam, lui ouvre une brèche béante dans laquelle il s’engouffre. La laïcité, comme la lutte contre l’influence du catholicisme, n’est elle pas la grande œuvre de la Maçonnerie, à laquelle Bauer a consacré sa vie ? Oui, a-t-il encore reconnu, mais le Catholicisme s’est lui même autodétruit, a-t-il ajouté, histoire quand même de minimiser le poids des fautes des loges.

Au final, tout le corpus théorique de Zemmour a été validé, à quelques nuances près, par l’ex Grand Maitre du Grand Orient : Bauer a plaidé coupable, pour la gauche comme pour les Loges, et a juste insisté sur les bonnes intentions de départ qui les animaient. Au point que Zemmour a même demandé à bien enregistré les paroles de son contradicteur, pour les rediffuser dans d’autres débats et venir à l’appui de son discours… Quel inconscient osera encore après cela affronter Zemmour en face-à-face ?

 

Olivier PIACENTINI

Volontaire d’honneur

Membre du Gouvernement de Relève Nationale

Comments: 15

Laisser un commentaire