Europe : le soleil se lève à l’Est ?

Le partage est disponible

« Jusqu’à présent, on nous disait que l’Europe était notre avenir, aujourd’hui, nous savons que nous sommes l’avenir de l’Europe ».

C’est par ces termes que Viktor Orbàn, premier ministre de Hongrie concluait, il y a quelques jours, son discours à l’université d’été rassemblant, en Transylvanie, de nombreux Hongrois et représentants de minorités hongroises des pays voisins.

Il est tout à fait intéressant d’appréhender l’ensemble de son discours qui retrace l’action menée et ses résultats mais constitue aussi un programme dont l’Europe Occidentale devrait s’inspirer. Ainsi de son gouvernement de coopération nationale, sur une base nationale et chrétienne, agissant pour une augmentation du produit intérieur, revendiquant une augmentation des salaires de 60% en 8 ans, décidant d’une politique de la famille, de l’augmentation du nombre des médecins, de faire reculer les grandes maladies, de mettre fin aux années de renoncement et de déclin, de procéder à l’ouverture significative d’écoles maternelles…..

Doit-on parler d’un « modèle hongrois » ?

S’y ajoute une action forte en matière de défense et de sécurité : construction d’une nouvelle armée. Chaque pays a le droit de protéger sa culture chrétienne et de rejeter le multiculturalisme ; chaque pays a le droit de protéger le modèle traditionnel de la famille ; tout enfant a le droit à un père et une mère.

Tout pays a le droit :

* de protéger les marchés et les branches de son économie qu’il considère comme stratégique,

* de protéger ses frontières et rejeter l’immigration,

* de s’attacher au principe « un état, une voix »,

* de développer les capacités d’une défense européenne.

A l’égard de l’Europe, Viktor Orbàn rappelle qu’il reste 300 jours à tirer à la Commission Européenne, vague forme sans contenu. Les élections européennes de 2019 se joueront largement sur les thèmes des migrations, de la dignité de l’homme, de la famille, de la nation.

Le modèle hongrois ?

 

Daniel LALLEMANT

Administrateur national des VPF

Affaires internationales

One comment

Laisser un commentaire