«En finir avec la République des froussards»

Le partage est disponible

Tant que les dérives de la religion des droits de l’homme ne seront pas dénoncées, la France restera à la merci de cet universalisme inhumain. Au nom de la diversité, il dévore les peuples, les nations, les identités. La pensée dominante, qui structure le pouvoir macronien, reste celle des «déracinés» qui s’oppose aux «enracinés». L’habileté de Trump a été de se faire le porte-parole de l’électorat populiste, sensible à l’insécurité culturelle que génèrent le mondialisme et ses immigrations de masse. Dupond-Moretti devrait relire Simone Weil quand elle oppose les «devoirs de l’être humain» aux «droits de l’homme», dont le garde des Sceaux se fait le chantre convenu. La philosophe définit l’enracinement comme «le besoin le plus important et le plus inconnu de l’âme humaine». Certes, le premier ministre rappelle son implantation à Prades (Pyrénées-Orientales), dont il est le maire. Cependant, son gouvernement est mobilisé pour réduire 2022 à un tête-à-tête Macron-Le Pen: déracinés contre enracinés.

– L’appel d’un général –

C’est dans ce contexte figé que le général Antoine Martinez lance, ce vendredi à Paris, son «appel aux Français». Il veut «entrer en résistance contre la démission et le renoncement du pouvoir politique», face à la «submersion migratoire» et au «séparatisme islamique». En se portant candidat à la présidence de la République, «hors des partis politiques», ce militaire amorce la souhaitable mobilisation de la société civile. À l’évidence, le «nouveau chemin» promis par le chef de l’État restera le même, tandis que Marine Le Pen court après sa crédibilité. Pourquoi ne pas tenter de faire émerger des personnalités, militaires ou civiles, afin de fédérer ceux qui se désolent de cette République des capons, de ce monde de froussards qui déshonorent la France

Le gouvernement est mobilisé pour réduire 2022 à un tête-à-tête Macron-Le Pen : déracinés contre enracinés

Le Figaro – 11/07/2020  – Ivan RIOUFOL

 

 

Comments: 18

Laisser un commentaire