Décès de deux soldats français – Communiqué VPF

Le partage est disponible

Communiqué

Les forces spéciales françaises ont mené, il y a quarante-huit heures, une opération particulièrement périlleuse au Burkina Faso pour libérer nos otages disparus au Bénin depuis le 1er mai. Au cours de l’opération menée de nuit qui a permis de libérer deux autres otages, détenus par les ravisseurs depuis un mois, deux membres du commando français, Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, ont perdu la vie.

Les Volontaires Pour la France (VPF) rendent hommage à ces deux valeureux soldats morts dans cette opération et s’associent à la douleur et à la peine de nos armées, de leurs frères d’armes et des familles endeuillées.

Ce moment de tristesse et de compassion témoigne cependant de l’abnégation, du dévouement et du sens du devoir qui guident ceux qui servent sous l’uniforme engagés pour défendre les intérêts de la France.

Mais ce sentiment de tristesse ne doit pas faire oublier l’inconscience et l’irresponsabilité de certains de nos concitoyens dans le choix de leurs déplacements notamment en matière de tourisme. On ne peut, en effet, que déplorer cette absence de responsabilité de leur part alors que des zones ou des pays sont considérés comme dangereux.

Dans le cas présent, ces deux touristes (!) se trouvaient dans une zone qualifiée de rouge par les autorités françaises. On ne peut donc être que révolté devant tant d’insouciance et de folie criminelle qui ont finalement conduit à la mort et au sacrifice de deux de nos soldats.

C’est donc également un sentiment de colère qui est exprimé ici. On ne peut donc, dans ces conditions, que regretter la présence inopportune du président de la République pour leur accueil à Villacoublay.

Notre reconnaissance et notre admiration à nos héroïques soldats, Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello.

Général Antoine MARTINEZ

président des Volontaires Pour la France

Comments: 29

Laisser un commentaire