Complot et Complotisme

Le partage est disponible

A toutes les époques des complots ont existé

– On confond en ce moment « comploteurs » et « complotistes » (néologisme). Les premiers sont des conjurés, les seconds des paranoïaques.

– Dans les périodes de guerre, de crise et de révolution, les comploteurs et les complotistes se multiplient sur fond de perte générale de confiance.

– Le comploteur veut profiter de la crise pour s’emparer du pouvoir… Le complotiste croit voir des comploteurs partout.

– A coté de la crise sanitaire actuelle (au fond assez banale) se déchaîne une hystérie mondiale avec une disproportion manifeste entre la gravité objective de l’évènement et les mesures de « guerre atomique » (dixit Raoult) imposées par les politiques et encouragées par les médias.

 

Cette crise monte en puissance en ce moment avec le film « Hold-Up ».

Les hypothèses présentées dans ce film remarquable sont très inquiétantes et ses producteurs ont eu raison de les exposer. Mais elles doivent toutefois être mises en perspective et peuvent donner lieu à quelques observations liminaires que je présenterai ci-dessous.

Envisager la construction de locaux pour isoler les personnes infectées en cas d’urgence sanitaire au Canada ou dans d’autres pays. n’implique pas nécessairement le reste du programme décrit dans un certain nombre d’annonces apocalyptiques dont on soulignera qu’elles ne  présentent souvent aucune garantie de sérieux, aucune référence précise, et contiennent en outre des affirmations contradictoires.

De même, le « Grand Reset » qui est un des thèmes abordé dans le film et auquel adhèrent certaines personnalités comme Monseigneur Vigano, n’est qu’une piste possible mais qui soulève également des objections. Ainsi lorsqu’il est affirmé qu’en échange de la mise en place d’un revenu “universel” et de l’effacement de toutes les dettes, les personnes devront abandonner la propriété de leurs biens et se soumettre à la vaccination et que plus loin il dit que les personnes qui refuseront la vaccination seront enfermées dans des camps et verront leurs biens saisis, on en arrive à la conclusion qu’il y aura spoliation dans tous les cas de figure, que les gens acceptent ou non d’être vaccinés…!

 

Bien souvent les auteurs qui défendent ces théories mettent bout à bout un certain nombre d’éléments actuellement en vogue sur internet dans les milieux dits “complotistes” et les présentent comme un plan mondial organisé d’asservissement et d’extermination des populations afin d’épouvanter les lecteurs… C’est un peu la conclusion de « Hold-Up » d’ailleurs et cette conclusion est contenue dans son titre même.

 

Mais ce plan mondial reste parfaitement hypothétique, car si l’on est convaincu de l’existence de complots et de conjurations à notre époque comme à toutes les autres (le fait que nous soyons dans des régimes “démocratiques” ne changent absolument rien à cette constante historique), ces complots et ces conjurations sont toujours par nature localisés ou liés à des groupes d’influence déterminés: Big Pharma, certains Etats totalitaires comme la Chine ou démocratiques comme le Canada ou encore l’UE, des services secrets, des puissances financières, des milliardaires mégalos (Soros, Bill Gates), des institutions internationales corrompues (l’OMS), des industriels qui veulent vendre les technologies de reconnaissances faciales et d’intelligences artificielles, etc…     Mais ces groupes, heureusement d’ailleurs, ont souvent des intérêts divergents, voire opposés, et souvent aussi se neutralisent mutuellement.

En somme il n’y a pas un complot, mais des complots et la plupart d’entre eux sont “à ciel ouvert” comme l’a bien dit un de nos intervenants dans une émission antérieure. 

La catastrophe se produit lorsque les complots entrent en phase en quelque sorte et infléchissent la marche habituelle de l’histoire. C’est là qu’intervient ce que j’appelle la “pente de l’histoire” (qui n’est pas la même chose que le “sens de l’histoire), c’est à dire la tendance générale et la mentalité d’une époque ou encore ses croyances religieuses et idéologiques, souvent irrationnelles… C’est la conjonction de ce fond psychologique, de ces actions humaines et de ces forces idéologique qui peut faire basculer le monde vers le désastre absolu: Chute de Rome, Révolution française, Guerre de 1914, Révolution russe, Révolution nationale-socialiste,  persécution des juifs et génocides en tous genre…

 

De ce point de vue, on doit reconnaître que la situation actuelle n’est pas du tout rassurante. La pente de l’histoire est bien là et elle est terriblement glissante et abrupte: endettement déraisonnable, immigration incontrôlable, idéologie suicidaire des blancs à caractère quasi-religieux, manipulation massive des foules, culture du mensonge, utilisation des technologies de pointe et de l’intelligence artificielle pour contrôler les populations, et par dessus tout perte du Sacré et de la recherche de la vérité et de la justice…Car s’il y a une force causale en arrière plan de tous ces facteurs innombrables, c’est peut-être le Diable lui-même…

 

Par exemple, la volonté de plus en plus manifeste de certains Etats comme la France d’empêcher tout traitement curatif de l’infection, avec en particulier le scandale absolu de l’interdiction de l’hydroxichloroquine (voir en particulier ce qui se passe en ce moment même à Marseille avec la très récente décision d’interdire à Raoult de continuer à soigner les patients infectés) est extrêmement inquiétante et tendrait à démontrer que les complots sont effectivement en train d’entrer en phase…C’est dans cette hypothèse que le processus criminel décrit par le « Hold-Up » pourrait se manifester en partie ou en totalité. L’origine artificielle du virus permettrait aussi de mieux comprendre ces dérapages calamiteux, même si l’hypothèse d’une diffusion accidentelle (un Tchernobyl chinois) reste en ce moment la plus probable.

 

Pour finir l’examen des courbes actuellement disponibles nous donnent une idée de la gravité objective de l’épidémie dans le monde.

 

 1) D’abord les courbes de l’INSEE sont très instructives.

                – La courbe de répartition de la mortalité par tranche d’âge publiée par l’INSEE montre de manière éclatante que l’épidémie est essentiellement mortelle pour les personnes très âgées (plus de 85 ans)

                – La courbe de mortalité générale depuis 20 ans révèle un pic de mortalité en mars-avril 2020, comparable à celui de la canicule de 2003 et probablement des grippes asiatiques (1959) et de Hong-Kong (1969), mais la mortalité en octobre-novembre n’est pas supérieure à la moyenne des 20 ans.

 

2) Ensuite les courbes publiées chaque jour sur certains sites comme Worldometer sont très intéressantes aussi. Par exemple, pour la France elles présentent un contraste saisissant: 

– La courbe des contaminations s’envole, mais il faut tenir compte qu’elle a changé de nature entre le printemps dernier et l’automne en raison de l’arrivée des tests. En mars-avril, la courbe représentait les cas pathologiques graves, en septembre-octobre elle représente les cas testés mais non pathologiques en grande majorité…Une fois ce correctif apporté, et il a son importance, on peut considérer qu’il y a une diffusion importante du virus dans l’ensemble de la population.

– La courbe de mortalité en revanche révèle un rebond en effet, mais assez limité et qui semble s’orienter vers un profil « en cloche » comme celle du printemps dernier en moins élevée… Cette constatation pourrait confirmer l’hypothèse émise par certains chercheurs d’une arrivée différée de l’onde de choc épidémique du printemps contenu par le confinement et l’arrivée de l’été. La courbe suédoise révèle en effet qu’en l’absence de confinement en mars-avril, la mortalité n’a pas repris en octobre novembre.

Il faudrait en outre s’assurer que cette courbe représente les morts du coronavirus et pas les morts avec le coronavirus, voire n’importe quels mors estampillés « Coronavirus » par les hôpitaux afin d’obtenir des dotations budgétaires ! La comparaison avec la courbe de mortalité générale suggère en effet cette explication !

Je ne suis pas épidémiologiste, mais la confrontation de ces courbes entre-elles tendrait à prouver (comme le dit Raoult) une diffusion irrésistible du virus dans la population et en même temps un affaiblissement de son caractère pathogène… Phénomène je pense parfaitement naturel et qui conduirait normalement à l’immunité collective, comme toujours.  Or les politiques de confinement mise en place risquent d’avoir pour seul effet sanitaire, en plus de ruiner l’économie et la société (voir tout à l’heure l’intervention de Rémy Prudhomme, professeur d’économie à Paris XII), de retarder l’obtention de cette immunité collective et de prolonger la crise…

Stupidité criminelle ou Complot criminel ? On en revient toujours à cette même question !

 « Culpa lata dolo aequiparetur » disent les juristes.

   ( La faute lourde, grossière, est assimilable à la faute intentionnelle) 

   

Pr. Olivier TOURNAFOND

Volontaire d’honneur

Membre du Gouvernement de Relève Nationale                                                                                                                       

 

Comments: 16

Laisser un commentaire